pouet.jpg

signature2.jpg

  

19 réponse(s) au billet

Souscrivez à ce billet : commentaires rss ou trackback url
STV. said, novembre 29th, 2007 at 11:41

Disons que, souvent, vous nous prenez pour des devins ou des adeptes de Champollion. C’est pas tous les jours facile. :)

Karaz said, novembre 29th, 2007 at 12:33

C’est qui « vous » ? C’est qui « nous » ?

sandrine said, novembre 29th, 2007 at 1:24

mais c’est pas les femmes qui s’expriment de manière compliquée, ce sont les hommes qui ne les comprennent pas! hem… ;)

Karaz said, novembre 29th, 2007 at 1:26

Mais pourquoi établissez-vous automatiquement ces catégories binaires femmes-hommes ?!?

Je présentais une femme et un homme, mais la situation inverse existe aussi largement.

Je ne présentais pas un schéma complètement figé. C’est une tranche de vie. :)

Bisoux, les gens.

sandrine said, novembre 29th, 2007 at 1:30

c’est sûr que les hommes sont aussi incompréhensibles. d’ailleurs, il devrait y avoir des séminaires pour les femmes pour les aider à mieux comprendre les hommes. par exemple: »que faire si votre ami préfère passer du temps à bricoler et à jouer avec un avion plutôt qu’avec vous? ». ok c’est nul, je sors…

Karaz said, novembre 29th, 2007 at 1:32

Ca marche si tu crois à un mode d’emploi qui fait des femmes une catégorie figée et homogène et des hommes une catégorie figée et homogène. Ce à quoi je ne crois pas du tout, comme tu le sais.

Mais pour l’avion, je pense que le message sera compris. Haha. Sacrée Sandrine… Tout dans la subtilité, j’adore.

sandrine said, novembre 29th, 2007 at 1:35

oui, je suis une personne subtile, douce et adroite aux dire de mes amies du collège (ne te rappelles-tu pas d’ailleurs un fameux cours de latin?).

Karaz said, novembre 29th, 2007 at 1:39

Je me souviens d’un cours de latin de merde.
D’un fameux par contre non. Même en cherchant bien.

sandrine said, novembre 29th, 2007 at 1:42

c’était en sortant du cours pour être plus précise. et sinon je me souviens de plus qu’un cours de latin de merde… surtout la dernière année.

Bob said, novembre 29th, 2007 at 5:30

Ya rien à comprendre; elle te plaît, prends-là. Même chose pour LA femme, … :)

Pour les loisirs, chacun peut-il faire ce qu’il veut?

Bob said, novembre 29th, 2007 at 5:41

J’ajouterais qu’il faudrait peut-être commencer par se connaître soi-même, avant d’assister à des séminaires pour connaître l’autre, qui lui aussi ne se connaît possiblement pas.

fab said, novembre 29th, 2007 at 6:33

@karaz « Mais pourquoi établissez-vous automatiquement ces catégories binaires femmes-hommes ?!? »

je dirais simplement parce que la plupart des gens expriment ce qu’ils vivent ou on vécu. Ou encore relate des faits dont ils ont été témoins.

De manière générale on parle par expérience….

Je dirais que toi tu as plus de recul. Tu as le regard d’une sociologue.. tu regarde une masse d’individus et non l’individu dans sa masse. Sinon tu aurais fait psycho….

sandrine said, novembre 29th, 2007 at 7:05

@fab: mais que faire quand la personne avec qui on partage sa vie, passe beaucoup de temps à bricoler des avions qui vont de toute façon s’exploser au sol lors du premier essai de vol? hein hein?? hé hé hé!!

Karaz said, novembre 29th, 2007 at 7:10

@Bob
Rien compris. Je ne sais pas à qui et de quoi tu parles.

@Fab
Oui, on se base sur soi le plus souvent même pour parler des autres. Probable.
Mais dans le cas du post d’aujourd’hui, j’ai vécu la situation inverse également.

@sandrine
Tu veux mon flingue ? (Pour l’avion bien sûr…)

sandrine said, novembre 29th, 2007 at 7:21

@bob: j’étais ironique avec tout ce que j’ai écrit (sauf pour mon adrsse et ma grâce légendaire)
@karaz: pas besoin d’un flingue, un accident est si vite arrivé. « oups! c’est sur ton avion que j’ai marché? zut alors.. »
@fab: t’inquiète pas pour ton avion quand tu n’es pas là et que je suis seule avec… gnark gnark

alexxyane said, novembre 29th, 2007 at 9:34

Dans la droite ligne d’une conversation d’hier sur le même thème des différences hommes/femmes, bien d’accord avec toi Karaz.

« Je présentais une femme et un homme, mais la situation inverse existe aussi largement. »

Oui et de plus, cette situation existe aussi dans les couples homos.

(Toujours aussi chouettes tes dessins au fait :)

Bob said, novembre 29th, 2007 at 10:22

Je pense qu’il faut simplifier au lieu de compliquer.

Je ne pense pas qu’on a à comprendre l’autre, je pense que si on l’aime, on le prend tel qu’il est.

Ce qui est important c’est :

Est-ce que je me sens aimé(e) de cette personne, est-ce qu’elle me satisfait affectivement, sexuellement, et est-ce que c’est une personne agréable.

Essayer de comprendre l’autre, se mêler de ses goûts etc … ça ne nous regarde pas, à moins qu’on ait une passion commune.

Bob said, novembre 29th, 2007 at 10:28

On peut se poser la question: « Si on vit ensemble, c’est pourquoi alors? ».

C’est pour tout ce qui est agréable de faire ensemble, et ça peut être n’importe quoi.

Karaz said, novembre 30th, 2007 at 5:38

On avait bien senti que tu aimes simplifier à l’extrême, t’inquiète pas.

Votre réponse au billet

;-) :siffle: :rougir: :roll: :radote: :pleure: :ouch: :ooo: :nameho: :mrgreen: :lol: :lalala: :huhu: :hinhin: :haha: :god: :fleurs: :evil: :chinois: :cavapas: :bisou: :_( :P :-| :-S :-O :-D :-( :)