nom

  

24 réponse(s) au billet

Souscrivez à ce billet : commentaires rss ou trackback url
foon said, juin 16th, 2011 at 3:12

Et à part ça, Madame Karaz-mêmepasmal, la rubrique « (…)demandes en mariage » est toujours d’actualité ? :mrgreen:

Karaz said, juin 16th, 2011 at 3:14

@foon
Comment ça ?

L'azimutée said, juin 16th, 2011 at 3:17

Mmm t’inquète pas, même mariée, le service des impôts t’appellera toujours par ton nom de « jeune fille ». :mrgreen:

J’aime bien l’idée d’avoir le choix cela dit. Personnellement, je trouve le nom de mon mari beaucoup plus pratique que le mien (2 lettres contre 10… ;-))

foon said, juin 16th, 2011 at 3:25

@karaz
Je parlais de la rubrique de ce blog ô combien délicieux: « Chouchoux absolus, dans mes bras, demandes en mariage » (oui, oui, je sais, elle était facile) :siffle:

SorG said, juin 17th, 2011 at 11:58

Et moi je dis bravo.
Déjà que l’ajout du LUI après ELLE est de trop à mon sens (à moins qu’on oblige LUI à mettre aussi ELLE derrière LUI).
Mais ils sont justement en train d’y travailler à Berne – enfin, c’est la nième version du travail depuis 15 ans… mais ce sera peut-être la bonne.

Karaz said, juin 17th, 2011 at 12:31

@SorG
Bien d’accord avec toi. C’était soi *Moi-même Lui*, soit seulement *Lui*…

Mais je continue de penser que ce changement identitaire uniquement destiné aux femmes est profondément archaïque.

Jeune Rocco said, juin 18th, 2011 at 3:11

Moi aussi, je trouve dommage de perdre son nom de famille sous prétexte qu’on est une femme mariée. Pour autant, je sais pas s’il faut toujours tout ramener à de la complicité envers du sexisme arbitraire. Donc je comprends pas bien l’esprit derrière le petit « Débile va » qui apparait dans le dessin entre toi et la dame, mais c’est juste une remarque perso comme ça hein ;O)
Je pencherais plutôt pour une tradition qui a vécu et qui en effet n’a pas de raison d’être. En même temps, déjà que les prénoms composés sont pas toujours faciles à porter -et j’en sais quelque chose ^^ – j’imagine que les noms à rallonge le sont encore moins ! Donc, au moins sur cet aspect-là, je peux comprendre la dame qui, à l’oreille, préfère « Madame Untel » à « Madame Untel Machin-Chose » ! Mais bon tu as aussi un prénom court, donc je vois pas non plus de raison à paresser sur ton nom s’il est composé ! ^^ (si c’était madame « Untel-Truc-Machin-Chose », je pourrais comprendre que c’est un peu emmerdant pour les correspondances ou formules de politesse des fois!).
A la rigueur, faudrait sans doute réfléchir à instaurer une parité dans cette problématique des noms, en annulant autant de noms de famille chez les mariés que chez les mariéEs :mrgreen: Pourquoi pas après tout !

Karaz said, juin 20th, 2011 at 1:12

@Jeune Rocco
Les traditions dont tu parles, qui « ont vécu », sont précisément des traditions issues du modèle patricarcal qui envisageait les femmes comme mineures et établissait par le mariage l’ascendance du mari sur son épouse.
Donc oui, je maintiens que c’est une tradition totalement sexiste voire même franchement grossière pour moi.

Après, que tu comprennes ou non… c’est un peu égal au fond. ;-)

Emma said, juin 20th, 2011 at 9:39

j’ai fait pareil que toi. Sauf que les gens comprennent jamais rien sa donne trop long. 4 ans après le mariage, j’ai cédé et je dis plus que son nom. Sauf pour les trucs officiel. C’est vite lassant ;-)

Karaz said, juin 21st, 2011 at 8:05

Je suis TRÈS résistante. :mrgreen:

M'dame Jo said, juin 21st, 2011 at 8:35

Changer mon nom de famille, ça me ferait le même effet que de changer de prénom.

Allez, je vais prendre son nom et me faire appeler Jennifer, tant qu’à faire :cavapas:

Karaz said, juin 21st, 2011 at 9:01

@M’dame Jo
Hahaha ! :huhu: Non mais vraiment « Croûte au fromage » je continue de trouver ça divin.

Emma said, juin 21st, 2011 at 2:20

je vais mettre mon grain de sel, si tu garde que ton nom et le mari le siens, pour le gamin vous tirez à pile ou face ? (la question ne concerne pas les nokids hein ;-)

Karaz said, juin 21st, 2011 at 4:26

En Espagne par exemple, ils donnent les deux noms à l’enfant. ;-)

Jeune Rocco said, juin 21st, 2011 at 10:05

« Après, que tu comprennes ou non… c’est un peu égal au fond. ;-) »

Sauf erreur de ma part, je sens un soupçon d’animosité derrière cette petite phrase.. :rougir: Mais sinon tu as complètement raison. Comme précisé, c’était juste une remarque perso de ma part, sans doute parce que j’ai le béguin pour les saynètes que tu dessines et autant de tranche de vie à chaque fois.

En tout cas je suis d’accord avec toi sur le background historique de cette tradition, clairement c’était ça.
En fait mon propos était surtout une réflexion de ma part sur le fait que ça peut s’avérer handicapant, d’une manière générale, de tout ramener au passé. C’est vrai qu’on en retient surtout tout ce qu’il y a, à juste titre, de négatif. En analysant chaque chose qui nous empoisonne la vie, on est presque toujours amené à trouver des liens avec un passé historique. C’est un réflexe naturel de culture, mais je me demande aussi si ce réflexe intellectuel permet de mieux rompre avec ce passé, ou si au contraire il le fait indirectement ressurgir dans notre perception du quotidien, c’est à dire s’il ne rajoute pas finalement des freins supplémentaires pour vivre sereinement avec son temps…
Mais bon, excuse-moi de..:cavapas::cavapas::cavapas: à ce point !! :huhu: Je pense que ma réflexion est aussi un écho à ce que j’ai vécu dans ma famille.

Je trouve aussi que l’évanouissement d’un nom de famille est un truc vraiment triste. Il n’y a pas de raison à ça, alors on en a créé en désavantageant encore les femmes. Mais comment faire si sur plusieurs générations de filles qui naissent à la suite dans une même famille, chacune souhaitait ajouter le nom de son mari au sien qui est déjà composé par l’union des noms de leurs parents, eux même composés par les noms des grands, puis arrière grands-parents, etc… Genre le nom de famille en 16 noms qui se suivent !!! :lol: Je déconne complet, mais c’était pour pousser le concept jusqu’au bout ^^ Le fond du problème reste en effet que ce sont les femmes, et jamais les hommes, qui son censées pommer leur nom en chemin.

Karaz said, juin 22nd, 2011 at 8:49

@Jeune Rocco
Mais au delà de la réflexion historique, pour ma part tout bêtement je ne vois pas pourquoi changer d’identité, alors que Monsieur reste totalement « intact ».
Comme si l’engagement lié au mariage m’effaçait moi partiellement, ou du moins me demandait davantage sur un plan symbolique, et n’indiquait finalement aucun changement formel sur lui. Ça me dépasse vraiment.

Je veux être retrouvée dans les annuaires téléphoniques, je veux que le nom indiqué sur mes diplômes corresponde à celui que je porte après contraction d’un mariage, je veux être rattachée à ma famille initiale, je veux me rappeler d’où je viens.
Il ne s’agit pas que d’une réflexion historico-féministe, mais bien d’une question identitaire majeure à mon sens.

Jeune Rocco said, juin 23rd, 2011 at 10:22

Rien à ajouter Karaz, je comprends tout à fait ton sentiment :chinois: Conserver son nom permet en effet de garder une trace de ses origines, son histoire, etc. Si j’étais une femme, je souhaiterais la même chose que toi.

Zol said, juin 24th, 2011 at 5:18

Je vais me marier en novembre, et je garderai mon nom de jeune fille, en fait, nom de famille, tout court…

Par contre, avec la nouvelle loi en France permettant aux parents de donner leurs deux noms à leurs enfants je me demande comment ça se passera quand le petit Machin-Truc aura des enfants avec la petite Chose-Bidule… Quels noms vont-ils transmettre à l’enfant ? D’ailleurs, ça se passe comment, en Espagne à ce moment-là ?

Karaz said, juin 24th, 2011 at 7:06

@Zol
Je ne sais pas. Il faudrait demander à un-e Espagnol-e.

En Suisse en tous cas pour en revenir au(x) nom(s) de famille de l’épouse, pour le moment elle n’a pas le droit de garder juste son nom à elle. On l’aura compris.

Zol said, juin 25th, 2011 at 7:58

J’avais cru comprendre aussi, oui…

En France, il est possible de garder son nom de famille, MAIS ce n’est pas réellement pris en compte par les organismes (impôts, sécurité sociale, etc.), ni même par la société… Faut toujours se battre pour imposer son nom même s’il est indiqué sur le carnet.

Karaz said, juin 25th, 2011 at 8:22

@Zol
C’est tout le problème. Les lois changent souvent plus vite que les mentalités.
Pas forcément en Suisse ceci dit, où c’est le peuple qui prend bon nombre de décisions et où par conséquent ça traine, traine, traine…)

darwinette said, juin 25th, 2011 at 10:22

Je comprends parfaitement le souci..
Je n’ai pas à mener cette reflexion car le bébé dans mon ventre sera un petit bâtard pour raisons fiscales.

Par contre, vous auriez pu choisir la configuration Mme Elle et M Lui Elle ou alors M. et Mme Elle, non?

J’ai 2 exemples dans mon entourage. Le M. et Mme Elle est très bien accepté car M. Lui était difficilement prononçable en français.

Par contre, le nouveau nom de M. Lui Elle fait couler beaucoup de salive…

Karaz said, juin 25th, 2011 at 10:37

On aurait pu dans l’absolu. Mais Monsieur ne voulait pas perdre son nom, ce que je comprends encore une fois…

Et puis si c’est l’époux qui veut changer de nom, il faut payer et justifier son choix par des lettres de motivation. En gros : chiant. :cavapas:

lanmairdeur said, juillet 23rd, 2011 at 10:23

chui tombé sur ton site par hazard, je sais plus ce que je cherchais, sûrement du porno ou un truc sur les voitures ou les téléphones portables, je reste au pieu, le ciel est bleu, et je préfère regarder la création des autres que créer moi même, la flemme, puis c’est mon boulot de faire du vent, ptêtre que faudr que je me lève et que je prenne le tram bourré de poussettes (faudrait interdire d’en mettre plus que 3 dans le même wagon parce qu’après tu te fais engueuler quand tu veux sortir et que t’es coincé et que les pauvres tu peux pas comprendre t’es un mec pis t’as pas de gosse laisse donc et tout ca n’empêche je peux quand même sortir ou je passe en force et je me fais incendier ? ou bien je m’écrase et je prendrai la rame dans l’autre sens et y’aura aussi des poussettes entre les vélos, et je me demande ce que ca doit faire d’avoir une poussette et de forcer le passage avec le tit bout dedans qui braille parce qu’il en peut plus, qu’il fait 40 degrés et que t’as plein de cons qui gueulent parce que t’es la 4° personne à vouloir rentrer avec la poussette et qu’avec les vélos déjà ben y’a pu de place… jamais compris pourquoi ils prenaient le tram avec leur vélo les gens, ca doit être pour se donner l’air sportif dans les transports )
j’espère que t’as une ouature :cavapas: :lalala: :lalala: :lalala: :lalala: :lalala: :lalala: :nameho:

Votre réponse au billet

;-) :siffle: :rougir: :roll: :radote: :pleure: :ouch: :ooo: :nameho: :mrgreen: :lol: :lalala: :huhu: :hinhin: :haha: :god: :fleurs: :evil: :chinois: :cavapas: :bisou: :_( :P :-| :-S :-O :-D :-( :)