Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

(musique : Georges Moustaki, "Le métèque"… chais pas bien pourquoi)

 

intro.jpg

 

intro2.jpg

 

four.jpg

 

intro3.jpg

 

three.jpg

 

one.jpg

 

intro4.jpg

 

pho.jpg

 

phototo2.jpg

 

Sais pas.

  

10 réponse(s) au billet

Souscrivez à ce billet : commentaires rss ou trackback url
alexxyane said, février 23rd, 2008 at 10:54

Eh bien, tout ceci me semble éminemment paradoxal.

(com’ digne d’être encadré, oui, oui je sais; arrêtez les flashs)

Karaz said, février 23rd, 2008 at 10:58

Est-ce que c’est vraiment paradoxal justement ? Je me demande…
Reprendre les rênes (ou rennes ?) me semble au contraire tout indiqué, si l’on suppose qu’il y a des alternatives photographiques possibles et que le regard que l’on se porte soi-même n’est pas totalement conditionné par celui que l’on a subi (ou eu l’impression de subir).

alexxyane said, février 23rd, 2008 at 11:14

Je partais du thème de la séduction, uniquement. Le regard que l’on porte sur soi, l’estime de soi, n’est-il pas un sujet déjà un peu plus vaste ?
Il me semble que dans la séduction, il y a nécessairement le besoin d’être en relation avec l’Autre et donc dépendance (plus ou moins grande) vis-à-vis de son appréciation, de son regard. C’est pour ça que vouloir s’en émanciper me semblait paradoxal…et c’est à ce titre que je parlais de paradoxe.
Ceci dit, on a dans le même temps des possibilités de maîtriser la séduction qu’on exerce, oui, je le crois.
(euh, les rennes c’est plutôt pour le père noël ;))

Le Grand Huit said, février 23rd, 2008 at 11:48

Baaaah, l’auto-portrait, c’est d’abord se plaire à soi, non? Sacré Narcisse!!

Et puis, pour plaire aux autres, ne faut-il pas d’abord se plaire à soi?

Karaz said, février 23rd, 2008 at 3:21

@alexxyane
Je ne pense pas qu’en matière de séduction les hommes et les femmes soient égaux justement. Il me paraît régulièrement assez manifeste que dans l’art de la séduction, on attend des femmes davantage de travestissement et de « soumission » (ces termes ne dont pas les bons en fait) que l’on pourrait en attendre des hommes.
On peut ne pas être d’accord avec moi, mais à mes yeux ça reste assez frappant, justement aussi parce que j’ai très tôt été plongée dans une forme de pornographie-érotisme qui présentait très majoritairement des femmes.
C’est pour cette raison donc que je parle d’une volonté d’émancipation. Peut-être pas tant du regard de l’Autre, mais au moins d’une forme d’ »avilissement » (le mot est un peu fort) plutôt attendue des femmes.

@Le Grand Huit
L’autoportrait n’est que rarement destiné qu’à soi. Et fort heureusement, on peut plaire aux autres même quand on ne se plaît pas follement à soi. On recherche de toutes façons souvent en les autres une sorte de reconnaissance qu’on ne trouverait pas seul-e, je pense.
Enfin j’imagine.

belladonna said, février 23rd, 2008 at 7:14

Karaz tu devrais mettre la sociologie de côté l’espace d’un instant et te plonger dans la philo, sans doute la science la plus à même de tenter de répondre aux questions que tu soulèves ici (liberté, autodétermination du moi, rapport entre le moi et le monde etc). D’autant plus que philosophie n’exclut pas sociologie, au contraire.

Karaz said, février 23rd, 2008 at 8:07

Hum… c’est gentil comme conseil, mais je ne peux pas « laisser tomber la sociologie » comme tu dis, d’une part parce que j’ai un titre de sociologue et que par conséquent j’ai vendu mon âme et mon esprit en partie à cette discipline ( ;-) ) avec un immense plaisir, et d’autre part parce que la sociologie me botte totalement et que je m’y retrouve complètement. Et que cette approche me rend fondamentalement heureuse, à ma grande surprise.

Accessoirement, je n’ai jamais aimé la philo, qui m’apparaît toujours comme pompeuse et subjective. Mais c’est très personnel.

belladonna said, février 23rd, 2008 at 9:03

nulle part il n’a été question de « laisser tomber » la sociologie, mais plutôt d’ajouter un corde à ton arc.
concernant l’apparence pompeuse et subjective, tu as certainement raison, mais n’es tu pas précisément une personne qui refuse de se limiter aux apparences?

alexxyane said, février 23rd, 2008 at 11:03

Oui, Karaz, je suis plutôt d’accord pour dire qu’une inégalité et qu’une certaine forme de pression perdurent, globalement, quant aux rôles dans la séduction entre hommes et femmes. Il me semble avéré que souvent la femme se trouve dans un rôle passif, objet de désir plus qu’actrice : par exemple en général, on attend que ce ne soit pas elle qui drague ostensiblement en premier, mais l’homme. On dirait un stéréotype, pourtant hélas ce n’est pas des masses exagéré.
Mais je pense quand même qu’à notre époque les femmes sont un peu plus libres qu’avant de séduire (ou pas) de la façon dont elles l’entendent, de renvoyer l’image qu’elles souhaitent (qu’ils s’agisse d’image érotique ou autre), et sont moins sous contrainte de correspondre à des canons imposés, à des critères assez figés et déterminés par les hommes. Une marge de manoeuvre existe – ça peut passer par la photo ou d’autres formes d’expressions, de créations, que sais-je…
Personnellement, en tout cas, je me sens plutôt appartenir à ce côté-ci, plutôt qu’à celui où je « subirais » un mode, une attitude, imposés sous prétexte que je suis une nana; mais je n’ai pas de « méthode ». Et alors effectivement les spécificités du contexte personnel de chacune font que le cheminement vers cette sorte d’émancipation est, je pense, plus ou moins complexe. D’ailleurs, le décor photographique de ton enfance que tu évoques me semble très très particulier (je veux dire qu’il est assez rare que les enfants soient ainsi exposés à ce genre de photos au quotidien, partout chez eux); en tout cas je conçois qu’il ait pu avoir un impact important.
Reste que ça me paraît être un sujet extrêmement complexe et quand même pas dénué de paradoxes.

Karaz said, février 24th, 2008 at 11:17

@belladonna
Merci pour la suggestion, mais pour le moment à ce stade de ma vie, la sociologie me suffit pour répondre à mes questionnements.
La vie est longue quand même, idéalement… d’autres réponses m’apparaîtront peut-être, d’autres voies aussi. Mais pas maintenant.

Votre réponse au billet

;-) :siffle: :rougir: :roll: :radote: :pleure: :ouch: :ooo: :nameho: :mrgreen: :lol: :lalala: :huhu: :hinhin: :haha: :god: :fleurs: :evil: :chinois: :cavapas: :bisou: :_( :P :-| :-S :-O :-D :-( :)