Elles sont d’la balle. Non, ne le nie pas : y en a plein des séries américaines en ce moment. Elles se reproduisent et leur progéniture est souvent de qualité. En tous cas, elles ont le mérite de captiver pas mal. Si, je te dis. Ta gueule, c’est comme ça.

 

Oui je suis grossière. Mais arrête de ma contredire aussi.

 

Mais voilà. Je me pose cette question. On a du « Urgences », du « Grey’s anatomy », du « Nip Tuck », du « Dr. House », toutes des séries sur des gens qui ont fait médecine, qui aiment vachement ouvrir des autres gens et regarder des morceaux rouges et morveux. T’as aussi des « Ally McBeal » par exemple, avec des personnages qui ont fait droit, qui sont très sérieux mais qui veulent surtout savoir par quel moyen subtil ils et elles vont pouvoir s’envoyer en l’air pendant le week-end.

 

T’as d’autres séries avec des gens plein aux as qui ont des problèmes de gens célèbres et oulala c’est pas facile. « Sex and the city » par exemple avec des nanas qui ont des problèmes pas faciles mais qui compensent en ayant plein de pognon.

 

Venons-en au fait. Ma question est celle-là : pourquoi nous présentent-ils/elles toujours des personnages qui ont des métiers impressionnants ou des problèmes quand même souvent très compliqués (à part leurs histoires de cul, qu’on peut résoudre par 2-3 équations logiques), avec tout plein de notions liées à la vie, à la mort, à la justice, au bien, au mal, aux lapins nains à grandes oreilles ? Hein ?

 

Y a quand même quelque chose d’injuste dans le fait de ne jamais traiter de la vie des petites gens (notez par ailleurs que dans ce cas « gens » est féminin quand il va avec « petit », c’est pas encore un signe de la domination masculine, hein hein ?), d’estimer que leur existence n’est pas suffisamment riche et surprenante pour en faire une série.

 

Aujourd’hui, c’est pour toi petite gens. Avec toute mon affection. Parce que merde à la fin, un peu.

 

114.jpg

 

211.jpg

 

312.jpg

 

 

Ne me remercie pas, petite gens qui travaille au rayon sport de Manor*.

(*Manor c’est un autre supermarché suisse, patate. Mais tu sors un peu de ton pays des fois ? Haha.)

  

16 réponse(s) au billet

Souscrivez à ce billet : commentaires rss ou trackback url
Fab said, novembre 22nd, 2007 at 8:25

Salut.. tout d’abord « gens » n’est pas féminin à cause du mot « petit » mais parce que tu le mets au pluriel. L’orthographe , n’est peut être pas mon fort… mais je suis pas une pive non plus. A chercher du machisme à tous les coins de rue tu dois finir par ne voir que ça ?

Sinon pour les séries parlant de petitES gens, il y en a, Friends par exemple

A+

Karaz said, novembre 22nd, 2007 at 9:25

1. C’était un clin d’oeil. Pas ma faute si tu ne le vois pas comme tel.

2. Non, « gens » est au masculin au pluriel normalement. On dit « les gens… ils… ». « Petites gens » est une expression courante qui ne s’emploie qu’au féminin.

3. Je n’ai pas parlé de machisme mais de domination masculine, ce qui n’est pas exactement la même chose.

4. C’est vraiment me prendre pour une truffe que de penser qu’il m’est possible de ne voir QUE ça.

STV. said, novembre 22nd, 2007 at 10:24

Si tu ne connais pas cette série (malheureusement peu connue et déjà arrêtée), je te conseille « Dead like me » qui parle de petites gens, de vie et de mort, et d’humour noir. Excellent.

Fab said, novembre 22nd, 2007 at 10:52

J’adore les réponses par points.

réponse à 1 et 2 : clin d’œil ou pas… je précisais une curiosité de la langue francise.

GENS
(n.m.pl.ou n.f.pl.)
« S’il est suivi d’un adjectif, le nom gens est masculin pluriel. Des gens raffinés.
S’il est précédé immédiatement d’un adjectif, le nom gens est féminin pluriel. De bonnes gens. »

Réponse à 3 : no comment j’ai pas fais d’études sur le sujet

Réponse à 4: ce n’étais qu’une question pas une attaque..je suis loin de penser que tu es une truffe. Désolé.

Mais pour ce qui est du sujet principal du post…
Friends, 8 ça suffit, Quoi de neuf docteur, Sous le Soleil,…j’ai rien d’autre qui me vient comme ça. Mais nulles ou pas ces séries ce base sur des gens « normaux » (<- masc. plur.)

Si tu cherches, à la télé, quelque chose avec des gens vrais, avec de vrais problèmes..regarde des émissions de télé-réalité. non ?

Fab said, novembre 22nd, 2007 at 10:55

@STV
Effectivement peu connue.. mais la vie de l’héroïne n’est pas assez « normale », trop surréaliste.

Sinon il y a aussi « Six Fit Under » la vie d’entrepreneur des pompes funèbres… c pas très glamour :)

Fab said, novembre 22nd, 2007 at 10:56

Encore moi :)

@Karaz
Depuis que tu as ce nouveau site a chaque fois que je post j’arrive sur une page d’erreur

Fab said, novembre 22nd, 2007 at 10:58

Voici le message à donner à ton cher et tendre :

Warning: fopen(jsspamblock.log) [function.fopen]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/0e5bc63befb050dc78bf171dba9562a4/web/wp-content/plugins/jsspamblock/jsspamblock.php on line 76

il sera content de pouvoir travailler en dehors de ses heures de bureau

karaz said, novembre 22nd, 2007 at 12:07

@Fab
Bizarre… Mon site est peut-être allergique à toi. ;-)
Rhoooo ça va, je déconne.

C’est intéressant ta définition du dictionnaire sur « gens ». Possible que je me trompe.
Mais je reste quand même sur l’idée qu’on n’utilise jamais « les gens… elles ». Donc je trouve assez significatif quand même.

Mon « cher et tendre » sera ravi en effet d’avoir à réparer la bête.

P.S : « Six feet under » est une pure merveille. J’ai toutes les saisons.
P.S 2 : Je ne trouve pas que la télé réalité représente la vie des petites gens. Du tout, même.

gael said, novembre 22nd, 2007 at 1:50

Un stock de socks épuisé, on vit décidément des drames au quotidien. La saison deux traiterait de la panne de la machine à café.

Non vraiment, des fois je suis content de ne pas avoir de télévision. :-D

(le problème informatique est résolu on dirait, incroyable non?)

Beta testeur said, novembre 22nd, 2007 at 2:58

Voyons voir si le bug est mort…

karaz said, novembre 22nd, 2007 at 3:14

@gael
Oui, mais justement. A mon sens, le problème vient d’une hiérarchie sociale implicite qui fait de ceux et de celles qui côtoient la mort au quotidien ou qui raisonnent autour des notions de justice, des personnages plus intéressants que ceux et celles qui font notre pain, qui cousent nos vêtements, qui conduisent nos bus, qui nous offrent l’eau, la lumière…

C’est ça que je trouve dommage. Moi ça m’intéresserait. :)

gael said, novembre 22nd, 2007 at 4:34

Ou l’informaticien qui répare ta machine. ;-)

On a en effet tendance à considérer comme moins important les travaux manuels et moins intellectuels, peut-être parce que l’on perçoit ces métiers comme faciles d’accès (ce qui les décrédibilises).

fab said, novembre 22nd, 2007 at 5:02

Sérieux.. une série sur une couturière ?? En fait c’est déjà fait, TopModel, Destin de Lisa…
Une série sur un boulanger?pas mal faudrait le filmer facon 24h chrono. Je pense que tu peux nous pondre un scénario karaz ?

Sinon comme idée de série on pourrait en imaginer une sur les éboueurs… imaginez le nombre d’aventures trépidantes que l’on pourrait leur faire vivre.

Saison 1. Ep.1 Panne d’essence à 6h33

S1E2 Un container étrange
s1E3 La chute du camion
S1E4 Lost in déchèterie
…..

karaz said, novembre 22nd, 2007 at 5:08

Ben écoute toi ça t’intéresse pas, mais moi si. Ca me botterait vraiment.

Pis j’aime pas les échelles de valeurs. Même si j’en ai forcément une aussi. N’empêche qu’elles sont arbitraires.

Au fond, tout peut être intéressant. Ca dépend beaucoup de la manière de présenter.
Je ne suis pas persuadée que la vie de chaque médecin est formidablement plus passionnante qu’une autre, dans l’absolu.

fab said, novembre 23rd, 2007 at 8:25

@karaz

tout a fait d’accord avec toi, la vie d’un médecin n’est pas forcément plus trépidante que celle de qlq un d’autre … mais si on scénarisait la vie d’un ébéniste pour la rendre plus attrayante,on écrirait la vie d’un ébéniste milliardaire entouré de mannequins avec d’oppulantes poitrine et occupé les soir à sauver le monde.

Karaz said, novembre 23rd, 2007 at 9:25

C’est là où je ne te suis pas tellement.

Personnellement je ne m’intéresse pas tellement à la vie des milliardaires. Je m’intéresse encore moins à la vie de ceux qui sont entourés de mannequins à fortes poitrines. Et les séries qui traitent de comment sauver le monde me font chier.

Donc tout dépend du public auquel s’adressent les scénaristes.

Votre réponse au billet

;-) :siffle: :rougir: :roll: :radote: :pleure: :ouch: :ooo: :nameho: :mrgreen: :lol: :lalala: :huhu: :hinhin: :haha: :god: :fleurs: :evil: :chinois: :cavapas: :bisou: :_( :P :-| :-S :-O :-D :-( :)